La richesse de la culture brésilienne exprimée par la danse

A chaque région sa culture et sa danse

Le Brésil est réputé pour son esprit joyeux et festif grâce au Carnaval de Rio et ses musiques endiablées. La diversité de la culture brésilienne, aux influences Européennes, Africaines et Américaines, a enrichi les arts musicaux brésiliens au fil des siècles et contribue aujourd’hui à sa renommée internationale. Chaque région du Brésil possède aussi son style bien à elle et les chorégraphies qui lui correspondent. De la mythique bossa nova à la dynamique samba, en passant par le festif forro, le surprenant funk carioca et bien d’autres, explorer les musiques Brésiliennes constitue un véritable voyage insolite au Brésil. Les danses qui y sont associées sont tout autant extraordinaires, c’est pourquoi nous avons envie de vous faire découvrir ici 5 danses typiquement Brésiliennes.

La Samba (Bahia) : influences Africaines

La plus célèbre est bien évidemment la samba no Pé, qui brille chaque année lors du Carnaval de Rio. Si elle s’est effectivement développée dans les bidonvilles de Rio, elle est pour autant originaire de Bahia. Apparue au XIXème siècle, ses chorégraphies portent et magnifient l’héritage Africain qui marque tant la culture brésilienne. Extrêmement dynamique, cette danse endiablée nécessite un travail de tous les muscles du corps, et elle est souvent pratiquée en solo. Pendant le Carnaval, les costumes subliment les danseurs qui se balancent au rythme des percussions et des guitares. La danse nationale du Brésil est porteuse d’une allégresse et d’un esprit de fête qui vous feront tomber amoureux de ce pays ! Il existe néanmoins plusieurs genres de samba comme la samba de Gafieira qui se danse en couple, qui ressemble au tango argentin, ou encore la samba pagode qui est assez similaire que la samba Gafieira mais plus simple à apprendre.

Le Frevo (Pernambuco) : anciennes luttes contre l’esclavage

Passons désormais à la danse certainement la plus étonnante : le Frevo. Cette danse en solo vous fera sûrement penser au cirque, avec ses acrobaties à n’en plus finir. Le danseur agite dans l’une de ses mains une petite ombrelle colorée appelée « sombrinha », tout en effectuant des sauts et des figures acrobatiques sur un rythme effréné produit par un orchestre de cuivres. Cette danse, extrêmement rapide, requiert une grande agilité dans la réalisation des acrobaties, et la souplesse doit se coupler à l’endurance puisqu’il faut toujours être à rebond. Originaire du Nord-Est du Brésil, à Pernambuco, elle est classée au Patrimoine Culturel Immatériel de l’UNESCO et crée chaque année l’euphorie lors du Carnaval de Recife.

La Lambada (Para) : sensualité assumée

Partons maintenant dans l’Etat du Para pour découvrir la Lambada. Inspirée du « Carimbo », danse interdite car jugée trop sensuelle pendant des années, elle se danse en couple et est composée de nombreuses ondulations au niveau du bassin. La fluidité des mouvements fait toute la beauté de la chorégraphie qui s’effectue sur des rythmes rapides. Célèbre dans le monde entier grâce à la reprise française du célèbre « Llorando se fue », elle est aujourd’hui davantage pratiquée en tant que Lambada-zouk : les cheveux féminins en perpétuel mouvement dans les airs y ajoutent grâce et sensualité.

Le Maculele (Bahia) : guerriers Africains

Le Maculele est certainement la danse qui sublime le plus l’héritage Africain dans la culture brésilienne. Armés de bâtons et parfois même de couteaux, les danseurs doivent taper celui de leur partenaire au sein d’une danse de guerriers. Tribale, elle fait écho à la lutte des esclaves africains exploités par leur oppresseur portugais lors de la colonisation. La danse bahianaise est aujourd’hui incorporée à la pratique de la capoeira grâce à Mestre Popo, considéré comme le père du Maculêle. Spectaculaire, cette danse pleine d’histoire prône le courage et la liberté.

Le Caboclinho (Nordeste) : représentation des Indiens

Enfin, l’une des danses les plus anciennes provient du Nord Est et se nomme Caboclinho. Les danseurs déguisés en Indiens avec leurs coiffes de plumes et leurs « préacas », en forme d’arcs et de flèches, s’élancent au rythme des flûtes et des percussions. Cette danse de combat, très rapide, demande beaucoup d’endurance avec ses nombreux sauts. Très colorée et dynamique, elle vous fera voyager dans le temps à travers de nouveaux aspects de la culture brésilienne !

Et si vous partiez ?

Nos voyages au Brésil

Awateha propose de nombreux circuits organisés et sur-mesure pour un voyage incontournable au BrésilConsultez nos offres pour découvrir nos excursions qui vous feront immanquablement danser sur les rythmes brésiliens !

En savoir plus

Pour participer au développement de la culture brésilienne en France, n’hésitez pas à consulter le site de l’association Art Brésil.

Nos idées voyages

Rythmes Brésiliens

Grands Espaces , Circuit en groupe

Découvrez, en groupe, les 3 grandes étapes incontournables du Brésil : Iguaçu et ses chutes impressionnantes et majestueuses…
A partir de 2 125 €

Rythmes Brésiliens & plage de Praia Do Forte

Grands Espaces , Circuit en groupe

Combinez découverte et détente le temps d’un voyage aux rythmes du Brésil. Découvrez, en groupe, les 3 grandes étapes…
A partir de 2 485 €